Pourquoi composter ?

C’est écologique 

-         Moins de pollution liée à la collecte, au transport et au traitement des déchets.
-         Une amélioration du sol : moins d’intrants chimiques, retour au sol d’humus, captage du CO2.
-         Permet une gestion plus naturelle des espaces verts et favorise la biodiversité.

C’est gratifiant

-         Se montrer responsable de ses déchets permet de se sentir fier de soi.
-         Le compostage est un geste éco-responsable reconnu.
-         Pour les plus motivés qui s’engagent dans une démarche de réfèrent ou guide composteur : cette attitude est largement valorisée par les collectivités.

C’est économique

-         En réduisant sa quantité de déchets à collecter on réduit les coûts de transport et de traitement pour la collectivité.
-         Avec le compostage, des économies sur votre facture d’enlèvement des ordures ménagères sont possibles.
-         Le compost produit permet de réduire ses achats en terreau et autres engrais ou fertilisants.



Le SMIDOM vous propose des composteurs en bois de 400 litres au prix subventionné de 27 €.

Ces composteurs sont disponibles dans
nos locaux, sans rendez-vous ni réservation.

Limité à un composteur par foyer au prix subventionné.
Le 2ème composteur : 54€

composteur.png

Pourquoi attendre ?

 
Zéro biodéchets à la poubelle d’ici fin 2023 !

Les biodéchets (déchets de cuisine : épluchures, marc de café, fleurs fanés …) composés à 80% d’eau, représentent environ 30% de notre poubelle d’ordures ménagères et sont actuellement destinés à l’incinération. Il est possible d’éliminer ces déchets de nos poubelles en pratiquant le compostage. 

L’article 88 de la nouvelle loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une l’Économie Circulaire) impose la généralisation du tri à la source des biodéchets pour tous les producteurs de déchets (ménages et activités économiques) au 31 décembre 2023.

(Directive Européenne 2008-98 modifiée par le paquet économie circulaire :
« au plus tard le 31 décembre 2023 […], les biodéchets seront soit triés et recyclés à la source, soit collectés séparément et non mélangés avec d’autres types de déchets » (article 22).)